Digibonus.fr » Astuces administratives » Lettre rupture conventionnelle : quel est son objectif ?

Lettre rupture conventionnelle : quel est son objectif ?

La lettre de rupture conventionnelle se fait entre l’employé et son employeur afin de mettre terme à un contrat de travail à durée indéterminée. Elle peut se faire par l’employé comme par l’employeur, c’est une sorte de démission mais plus conventionnelle qui présente de nombreux avantages par rapport à une démission classique, où l’employé part la tête sur les mains et se retrouve chômeur du jour au lendemain sans aucun avantage en sa possession.

Que faut-il savoir pour bien faire sa lettre de rupture conventionnelle ?

Avant de vous lancer tête baissée et prendre le risque de vous prendre le mur du bureau de votre patron, et ne pas avoir la signature qui mettra fin à votre contrat au sein de la société où vous êtes actif en ce moment, il est judicieux de bien se préparer et de mettre toutes les chances de votre côté pour quitter votre poste actuel d’un commun accord.

Il est aussi possible dans certains cas de subir la rupture et d’avoir à signer la lettre de rupture conventionnelle à contrecœur et partir d’un commun accord tout en sachant que votre patron était plus d’accord que vous.

  • Préparer un bon dossier pour augmenter les chances d’avoir l’accord du patron.
  • Une mauvaise préparation ou peu convaincante peut vous être défavorable.
  • Notez qu’une fois la lettre de rupture conventionnelle signée vous aurez accès à des avantages le temps de trouver un nouveau travail. C’est le point le plus important à tenir en compte au cas où vous passez par une période difficile, c’est que vous n’allez pas vous retrouver sans rien, contrairement à la démission classique qui vous laisse livré à vous même.

Quels sont les avantages ?

La lettre de rupture conventionnelle présente certains avantages qui ne sont pas des moindres, il faudra que le salarié use de son talent de négociateur pour avoir ses droits à condition que la demande de rupture conventionnelle vienne de lui et non de son employeur.

  • Le droit aux indemnités de la rupture conventionnelle du contrat à durée indéterminée.
  • Les droits au chômage.
  • L’indemnité légale minimum du code du travail donne le droit au salarié de s’informer sur le montant fixé.

La lettre de rupture conventionnelle permet donc de protéger les droits du salarié qui est dans la contrainte ou bien dans le choix de mettre terme à son contrat de travail au sein de son entreprise, et ainsi être couvert par des indemnités et des droits au chômage sans avoir à endurer la pénible insécurité financière qui vient suite à un arrêt de travail.

En bonus, d'autres articles !